S'émerveiller et réenchanter.

Le pouvoir d’émerveillement pour réenchanter le monde. Pouvoir encore s’émerveiller c’est avoir la capacité de contempler la beauté du monde. S’arrêter, l’espace d’un instant sur un papillon, le chant d’un oiseau, une mauvaise herbe, alors qu’elle parvient à émerger de la fissure du béton soit voit mise en scène par le dernier rayon de soleil. C’est le regard d’un enfant retrouvé, redécouvrant, comme si c’était la première fois, le spectacle, bientôt anodin qui se joue devant ses yeux innocents.

Comment vivre dans ce monde ? Dans un univers toujours plus anxiogène, il est terrifiant de constater que la l’éclat du monde disparaît derrière la lourdeur du quotidien. Même en faisant l’impasse sur les nouvelles dramatiques, inquiétantes à souhait, le ciel est lui aussi source d’angoisse. Réchauffement climatique, affrontement, crises, guerre tout y passe, il va bien finir par nous tomber sur la tête.

Vivre les choses et ne pas les subir.
Face à des évènements stressants et à ce monde inquiétant, nous avons la possibilité malgré tout de dépasser cela pour vivre de façon plus sereine. La sophrologie caycédienne aide dans un premier temps à faire face à ces sources d’émotions négatives. Dans un second temps, le renforcement positif de nos capacités, de nos valeurs et dispositions mentales naturelles, nous conduit à vivre ces phénomènes plus paisiblement. Nous restons ainsi sensibles à la poésie des situations, des rencontres, bref à la beauté du monde. Nous accueillons favorarablement les choses qui nous touchent positivement sans pour autant craindre d’être bouleversé et submergé par elles. Quant aux évènements marquants, nous les vivons avec plus de confiance et de douceur dasn 'lattente qu'ils passent.

Article précédent